Un texto escrito por Laurent para la inauguración de Ombres et Paysages;

Je suis né à Paris le 30 Janvier 1975. J’ai étudié aux Beaux Arts de Dijon, et obtenu mon diplôme en 2000. J’ai présenté à cette occasion un ensemble de tableaux consacrés au clair obscur. J’ai travaillé depuis 2001 à Paris, et precisé petit à petit mon intuition principale. Il m’est apparu que la peinture qui me requerrait avait une dimention méditative, et mélancholique. Aussi j’ai regardé particulièrement Rembrandt, et Gericault, et, chez les plus modernes Mark Rothko. Je me suis engagé pendant un temps dans la voie de l’abstraction et d’ une simplification de plus en plus radicale de ma peinture , jusqu’à une quasi disparition, à l’absence de couleur, de forme, de sensible. Et ce pour parvenir à une présence pure, liberée du monde des apparences. Cette quète, cette ascese pourtant se revella être dangereuse, la vie s’eloignant , s’évanouissant , comme un corps perdant son sang, la peinture perdait sa chair. Je pensais alors que le présence pour etre rendue visible avait besoin du visible, comme l’amour qui se dit et se donne par le corps, avec le corps. Je revint à une peinture du sensible, du monde visible, en observant des pierres, des briques, des objets communs posés dans mon atelier. Aussi, je peints aujourd’hui des tableaux aux ambiances obscures, sombres, non pas par tristesse, mais parce que la pénombre permet à la lumière de briller plus fortement, et les deux príncipes se complètent, trouvent un équilibre.

Laurent de Raucourt, Barcelona 27 05 2016

13048061_535670256558079_1342356550303517670_o

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *